sun peaks ski de vitesse

Info Flash: Retrouvez chaque soir le résumé de la journée, reportage photo à la clef! .

news Biographie Calendrier Photos Videos Contact Liens Livre d or race

puce  Samedi 2 Mars
world cup canada equipe de france ski
world cup canada equipe de france ski
world cup canada equipe de france ski

Finales World Cup 2
Dernier jour de course au Canada, avec les finales de la 2nd Coupe du Monde. Et une dernier passage pour la cash money race. 20cm de neige venait de tomber dans la nuit, mais les équipes de damage ont fait un super travail pour rendre la piste la plus parfait possible au petit matin. La visibilité, bien que moyenne est tout de même meilleure que les jours précédents, le vent s'est légèrement calmé et les températures sont bien plus froides. De vrais conditions canadiennes!
Le départ s'effectue dans l'ordre des vitesses inversées de la veille. Je m'élance donc à 5coureurs de la fin. Malheureusement, la guigne devait nous suivre jusqu'au bout, et au moment de mettre mon casque, une buée énorme s'est installée dans la visière, impossible d'y voir quoi que ce soit. Cela avait en fait commencé les jours précédents mais tout en restant "correct". J'essaye donc de nettoyer et de remettre le casque à plusieurs reprises, mais rien n'y fait, au bout de 2/3s la buée est déjà la suivie du gel de la visière immédiatement après. Je refuse donc le départ et sort du portillon par la petite porte. Par chance, un délais m'est accordé, et j'ai donc la possibilité de m'élancer après le dossards suivant. Tentative donc pour remettre le casque en ordre, coup de chiffon anti buée, et me voila au 2ème départ! Cette fois ci la visibilité reste correcte et je m'élance donc pour cette finale. Seulement, au bout d'une 30aine de mettres de courses, la visière gèle totalement, impossiblement de distinguer même les premiers filet, et je décide par instinct de tenter un arrêt sur la piste. Par chance j'ai réussi à me mettre en dérapage immédiatement et à m'arrêter sans dégâts. Décision qui a certainement sauvé mes fesses, je ne vois pas comment j'aurais pu arriver en bas sans même voir le bout de mes bâtons. DNF, Course terminée, 0 points, triste voyage au Canada !
Pour Jimmy en revanche, la chance lui a enfin sourri, et il réalise sa meilleure place jamais atteinte, 7ème de la 2 ème Coupe du Monde. Une bonne perf qui va peut être le mettre en confiance pour la suite.
Avait ensuite lieu la "cash money race" dont je n'ai pas pu prendre le départ, et Jimmy avec mes skis cette fois ci, se fait surprendre par la bosse au milieu de la piste et "s'envole" pour terminer à la 18ème place, mais entier.
C'est Ivan Origone le petit frère Italien qui remporte cette 2ème coupe du Mondeà 172 kmh, devant l'Autrichien Klaus Schrotchammer et son frère Simone Origone.
Banquet de fin de Coupe du Monde ce soir, puis un vol Lundi à récupérer à Vancouver après 5h de route. Il va donc falloir se lever tôt!
separation

puce  Samedi 2 Mars
world cup canada equipe de france ski
world cup canada equipe de france ski
world cup canada equipe de france ski

Finales World Cup 1
Malheureusement la météo ne nous est pas favorable et les conditions permettent tout juste de faire une course à petite vitesse. Du vent sur toute la piste à la limite autorisée, un visibilité passable et des températures perturbantes : chaud dans l'aire d'arrivée et froides sur le sommet de la piste … Mieux vaut ne pas se découvrir. 140 km/h pour le meilleur, à ce jeu là c'est l'Italien S.Origone qui l'emporte devant K.Schrotchammer l'autrichien et le Canadien K.Dale. Je termine à la 5ème place et Jimmy à la 14ème. La dernière housse à skis étant toujours manquante, la situation reste compliquée. Demain aura lieu la seconde Coupe du Monde Canadienne, avant un retour à la maison. Difficile de tenir le rythme, la fatigue se fait sentir, et la motivation à ces vitesses manque un peu. Vivement qu'on puisse retrouver nos belles montagnes et renouer avec la très grande vitesse. Cette tentative de record du monde trote déjà dans nos têtes ... Retour sur la préparation des skis pour demain en compagnie des Italiens, et ce n'est pas triste. Puis rapidement au lit pour récupérer. A demain
separation

puce  Vendredi 1er Mars
world cup canada equipe de france ski
world cup canada equipe de france ski
world cup canada equipe de france ski
world cup canada equipe de france ski

1ere Journée de course
Une journée mal partie (tempête de vent et de neige) qui nous a finalement permise de disputer les premiers runs de course. A vitesse réduite à cause des rafales de vent pouvant souffler à la limite autorisée. Une première mise en jambe à 140km/h après 2h d'attente dans l'aire d'arrivée. 4ème du premier run puis 7ème du second suite à un problème de fartage. Le temps s'est complètement radouci depuis la veille, et la neige transforme vite. Il va falloir composer avec pour les finales de demain. La météo devrait être de notre côté et des éclaircies sont à prévoir. Le seul problème est de savoir comment va évoluer la neige dans la nuit, vu que les températures restent étonnement douces. Retour à l'apart et encore séance de fartage à Gogo. Diner avec l'Equipe de France devant un "live band" assez mouvementé, et retour aux skis, puis au lit pour être reposé demain matin. Jimmy lui de son côté termine 10ème du 2ème run de course, malgré des skis qui ne sont toujours pas arrivés. Un pronostic ?!
separation

puce  Jeudi 28 Fevrier
world cup canada equipe de france ski
world cup canada equipe de france ski
world cup canada equipe de france ski

Premiers entrainements
Les skis sont arrivés dans la nuit ! enfin les miens … et la valise de Jimmy, une house est encore manquante. Du coup on doit faire avec une paire pour 2 … Jimmy à du louer des chaussure et à fait les entrainements sans équipements de course … Côté météo, ce n'était pas vraiment le top, visibilité moyenne et une légère neige tombante. Le temps de faire 2 passages et la neige a redoublé, ne nous laissant pas la possibilité de faire le 3ème run. La météo ne devrait pas s'améliorer pour demain, mais on espère tout de même pouvoir faire un passage. Retour pour 15h à l'hotel, et début du fartage, petite séance de récupération (stretshing/jacuzzi), puis re-fartage! Côté sensations, pas grand chose à signaler, sortis de Vars, difficile de se remettre dans le bain à "petite vitesse" !
separation

puce  Mercredi 27 Fevrier
world cup canada equipe de france ski
world cup canada equipe de france ski
world cup canada equipe de france ski
world cup canada equipe de france ski
world cup canada equipe de france ski

Journée de reconnaissance
Difficile de se faire au décalage horaire, 6h30 du matin billes ouvertes, impossible de se rendormir ! Du coup petit déjeuner avant de prendre le chemin de la salle de musculation pour une séance matinale. Dehors il a neigé toute la nuit et le soleil pointe timidement à l'horizon. L'occasion donc d'aller louer une paire de skis (tjs pas de bagages) et de partir reconnaitre la piste puis se dégourdir les jambes. Il fait plutôt froid (-7) et la neige colle aux skis. La piste est encore en préparation vu les chutes de neige de la nuit (30cm) mais semble en bonne voie! Petite session de skis ensuite avec les Italiens et un Suisse, prises des mesures, puis retour à l'hotel pour une séance de récupération. Ce soir ont lieu les inscriptions officielles et le captain meeting, on en saura plus sur le déroulement de la course et sur les prévisions météos qui ne semblent pas favorables. Une première nouvelle des sacs : 2 sur 3 ont été retrouvés et devraient arriver à l'hotel ce soir ou demain… Quel enfer, la course commence demain matin, heureusement ce sont les entrainements, et on n'a toujours pas de skis de compétition, ni aucun matériel… Jimmy lui déprime à laver ses sous vetements tous les jours et tourne en rond dans la chambre !! On espère une bonne nouvelle ce soir.
separation

puce  Mardi 26 Fevrier
world cup canada equipe de france ski
world cup canada equipe de france ski
world cup canada equipe de france ski
world cup canada equipe de france ski

Quel voyage !
Enfin arrivés à Sun Peaks aprés 30h de voyage, une nuit d'hotel puis 5h de route.‰ quelle gualère ! Tout avait déjàˆ commencéŽ au déŽpart de Tarbes, DImanche soir àˆ 2 h du matin. Neige partout sur l'autoroute qui devait nous mener à l'aéroport de Toulouse. Obligés de rouler àˆ 110 km/h, parfois 90! Petit signe à la première bretelle de péŽage: carte avaléŽe, on a donc du contacter le service de garde… la journéŽe s'annonce sous les meilleures hospices. ArrivéŽs ensuite pour 4h du matin ˆ l'aéroport de Toulouse Blagnac pour un Vol prévu àˆ 6h. Attente interminable vu que les guichets d'enregistrement n'ont ouvert qu'à 5h15! (2 guichets pour 150 pers), problème surement lié àˆ la neige. Arrivés au guichet pour 5h40, on nous annonce que le tarif pour le transport de skis est de 300€ de plus pour l'allé et idem pour le retour, a payer iméŽdiatemment. Le tarif habituel étant de 75€! MalgréŽ nos efforts, impossible de raisonner la personne au gichet qui ne nous laisse pas le choix ou nous empêchera de prendre le vol: Les skis mesurent 2m40 et du coup on ne peut pas les considérer comme tels. De plus elle rajoute que l'on sera de toute façon décaléŽs au vol de 7h, par manque de temps vu que les guichets ont ouvert tard (nous étions dans les 10 premiers arrivéŽs), et qu'ensuite notre connection à Paris n'est que 2h30 plus tard.‰ Première grande surprise. Une valise éŽtant déŽjàˆ partie et enregistrée sur le vol de 6H, elle fait apparemment la manipulation pour la transferer sur celui de 7h... N'ayant pas le choix, on paye et choisissons de nous adresser au gichet des réclamations Air France. Bien evidemment, cette nouvelle personne ne comprend pas la decision et imprime le règlement définissant qu'il n'y a pas de limite de longueur dans la catégorie "bagage ski" et nous déclasse le tarif àˆ celui habituel!‰ 1h d'attente avant l'embarquement du 2 ème vol‰ et 1h30 de plus car celui ci ne pouvait pas décoller: la déŽgivreuse étant occupéŽe sur un autre appareil ! Attraper le Vol pour Seattle àˆ Paris semble maitenant compliqué! Enfin arrivés à Paris, 9h45 pour un vol à 10h30! On traverse l'aéŽroport (le prochain vol n'éŽtant pas dans le même terminal) en courant 10mn, bagages à la main, et arrivons 5mn avant la fin de l'embarquement. OUF ! Etant un vol pour les Etats Unis, questionnaire des agents de sécuritéŽ aux portes de l'avion, fouille corporelle avant de nous laisser passer pour embarquer dnas l'avion (en plus des fouilles/Scanner de l'enregistrement), la routine. C'éŽtait sans compter la guigne qui nous poursuivait!‰ Une hotesse vient nous rattrapper, un pieds déjà dans l'avion: INTERDICTION d'embarquer, un de nos bagages est apparement suspect ou a éŽtéŽ égaréŽ et néŽcessite une reconnaissance avec la douane. Cela va prendre 30mn et ils ne peuvent donc pas retarder le vol pour nous! On nous propose donc un vol a 14h pour Toronto puis vancouver avec une arrivéŽe àˆ 21h30 (au lieu de 15h préŽvus). Sachant qu'on avait un transport ensuite de 5h de route pour rejoindre la Station de Kamloops puis un hotel réservéŽ àˆ la station de ski avec l'Equipe de France. On va donc devoir tout réorganiser et préŽvoir une nuit d'hotel à Vancouver et une location de voiture pour rejoindre la station. Comme si ce n'éŽtait pas déŽjàˆ assez gualère comme ça. Merci air France ! Nous voila maintenant ˆ attendre le Vol de 14h pour Toronto, et on me demande de me présenter àˆ 12h55 pour que l'on me transporte ensuite reconnaitre mon bagage. 13h05, on s'occupe enfin de moi, et héŽsitation au niveau d'air france, des contacts disant que ce n'est pas la peine que j'y aille, d'autres que c'est néŽcessaire.‰ Ils décident enfin de me transporter le reconnaitre àˆ 13h15. Visite du TSR sud, mais ce n'était pas le bon, du coup on me conduit au TSR Nord… Maisˆ les bagages n'y éŽtaient pas non plus, ils devaient déŽjàˆ être dans l'avion.‰ DU coup on me transporte en bas de l'avion pour que je véŽrifie mon bagage, attente de 20mn en sweat shirt ˆ l'extérieur devant l'avion par -3°C.‰ IncompréŽhension de la personne qui me transportait, puis finalement 14h, heure du vol, on décide de me rammener dans l'avion sans avoir même reconnu mon bagage. Merci pour la visite et le petit tour dehors ! On prend donc le vol pour Toronto, sans que je n'ai pu véŽrifier le bagage qui posait problème, alors que le vol pour Seattle m'a éŽtéŽ refusé pour cette raison! Enfin dans l'avion, direction le Canada! Malheureusement, la journéŽe n'est pas fini et les ennuis surement non plus. Une fois ˆ Toronto, on nous apprends qu'il faut maintenant récupéŽrer les bagages et passer par la douane avant de se réŽ-enregistrer pour le dernier vol, alors que le guichet Air france à toulouse nous avait bien précisé qu'on ne s'occupait plus des bagages jusqu'àˆ la destination finale, Vancouver. Seul hic, aucun bagage n'apparait alors sur les tapis, et nous devons donc faire une déŽclaration de perte.‰ Un bagage posait problème et finalement, aucun des 4 n'est pour l'instant arrivé jusqu'àˆ Toronto. On nous demande donc de remplir la déclaration et de rejoindre le prochain vol. Mais bien évidemment air france nous a donné les billets pour Toronto mais ne nous a jamais parlé de ceux de Vancouver. Et personne ne nous retrouve dans les fichiers pour savoir quel vol prenons nous. C'est seulement au bout d'1h30 qu'un guichet d'air canada nous donne nos billets pour le Vol de 19h après nous avoir proposé au préalableŽ d'en payer de nouveau ! C'est donc à 21h30 que nous arrivons enfin à Vancouver, sans aucun bagage sur le tapis!! Dernière déŽclaration de perte de bagages à effectuer, et on nous apprend qu'un bagage jaune vient d'arriver en zone internationale !! miracle. C'est le bagage qui avait poséŽ problème pour le Vol de Seattle puis qu'on avait cherché sans succès avant celui de Toronto. Donc obligés de partir dans l'autre zone, repasser les controles et récupéŽrer le fameux bagage qui arrive de …‰ LONDRES !!! Même pas besoin de vérifier le "bagage suspect" et nous voilà donc arrivés ˆ Vancouver après 30h de voyage. Il ne reste plus maintenant qu'àˆ se trouver une voiture pour rejoindre Sun Peaks (5h de route) et une hotel pour la nuit, Etant déjàˆ minuit entre déŽclaration de perte et récupéŽration du bagage international!.

En résuméŽ, aucun ski ˆ l'arrivée (la Coupe du Monde commence Mercredi soir), pas de batons, pas de chaussures. Pour Jimmy, ni skis ni chaussures, ni combinaison de ski, ni trousse de toilette, ni vetements de change. Une journée de retard car nous devons dormir ˆ Vancouver, de la fatigue en plus, et pas mal d'argent en moins… MERCI AIR FRANCE !!!!! Grâce à vous on ne manquera pas de faire briller la France en Coupe du Monde ;-)
separation